Archive for mai 2011

HISTOIRE DE FAMILLE ………………..

 

Histoire de famille

 

 

 

Objet : demande de libération

militaire anticipée suite à

situation de famille.

 

 

 

Monsieur le Préfet,

 

 

 

 

J’ai l’honneur de solliciter votre

bienveillance pour le réexamen

de mon dossier de demande de

libération militaire anticipée,

car la situation antérieure en

ce qui me concerne et celle de

ma famille a beaucoup évoluée.

 

 

 

En effet, je suis maintenant marié

avec une veuve, laquelle a une fille.

 

 

 

Mon père a épousé cette fille, ce qui

fait qu’à ce jour, mon père est devenu

mon gendre puisqu’il a épousé la fille

de ma femme et ainsi ma belle-fille

est devenue ma belle-mère.

De plus, avec ma femme nous avons

eu un fils.

 

 

 

Cet enfant est donc le fils de la

mère de la femme de mon père,

donc le beau-frère de mon père

mais en conséquence mon oncle

puisqu’ il est le frère de ma …..

belle-mère, mon fils est devenu

mon oncle.

 

 

 

Quant à la femme de mon père

(ma belle-fille et belle-mère),

elle vient d’avoir un garçon qui

est mon petit-fils puisqu’il est l

e fils de la fille de ma femme.

Ma fille (issue de ma femme veuve)

se trouve être ma mère puisqu’elle

est la femme de mon père.

 

 

 

 

 

Par conséquent je suis le frère de

mon petit-fils. Et comme le mari

de la mère d’une personne est le

père de celle-ci, il arrive donc que

je suis le père de ma mère et le frère

de son fils : je suis donc mon propre

grand-père.

 

 

 

J’ai donc l’honneur de vous demander

Monsieur le Préfet, d’examiner ma

situation de famille et d’entamer les

démarches auprès des autorités

militaires en vue de ma libération

étant donné que le règlement militaire

interdit que le père, le fils et le petit

fils soient mobilisés ensemble.

 

 

 

Veuillez agréer, Monsieur le Préfet,

l’assurance de mes sentiments ……

……respectueux.

 

 

 

LA CHUTE ………………….

 

La chute

 

 

Ça se passe dans une bourgade dans

laquelle les habitants ont les moeurs

un peu dissolues .

 

Le curé du village, un beau jour,

se fatigue des confessions de ses

paroissiens où tout tourne toujours

autour de l’adultère .

 

Aussi , dès le dimanche , pour son

prêche , il leur dit :

 

– A partir de maintenant , je ne veux

plus entendre parler d’adultère dans

les confessions .

C’est bien simple , si j’entends encore

quelqu’un confesser qu’il a trompé

son mari ou sa femme, je demande

à changer de paroisse !

 

– Comme tout le monde aime bien

son curé au village , une réunion

informelle a lieu dès la sortie de

de la messe , et il est décidé de

continuer à confesser les

adultères, mais d’utiliser un

nom de code pour ce pêché :

il est convenu que lorsque

quelqu’un aura fauté sexuel-

lement , il confessera être

tombé par terre et avoir

proféré des jurons à cette

occasion .

 

Une semaine plus tard , le

curé croise le maire du village

dans la rue .

 

Le prêtre lui dit :

 

– Bonjour Monsieur le Maire .

Dites-moi , je suis bien content

de vous voir .

Vous devriez faire macadamiser les

trottoirs du village : je ne compte plus

les personnes qui se plaignent d’être

tombé par terre !!!

 

Le maire ne peut pas s’empêcher

de rigoler en entendant la remarque

naïve de son curé , mais le curé ,

le coupe tout de suite :

 

 

– Vous ne devriez pas rire de ça :

rien que cette semaine , votre

femme est quand même tombée

trois fois !!!

 

 

LE PIT – BUL ….. UN HOMME SORTAIT DE CHEZ LUI………………….

Le pit-bull

 

 

 

 

Un homme sortait de chez lui

lorsqu’ il vit un cortège funèbre

inhabituel arrivant au cimetière

tout proche .

 

 

 

Un corbillard , suivi d’un second

corbillard avec derrière , un

homme seul avec un pit-bull en

laisse .

 

 

 

Quelques pas derrière lui ,

environ 200 hommes marchaient

en file indienne !

 

 

Ne contenant pas sa curiosité ,

l’homme s’ approche respectueusement

de l’homme au chien et lui dit :

 

– Monsieur , je suis désolé de vous

déranger et je sais que le moment

est bien mal choisi , mais comprenez

que je n’ai jamais vu un enterrement

comme celui-ci , c’est l’enterrement

de qui , s’il vous plait ?

 

 

 

– De ma femme !!!

 

 

– Que lui est-il arrivé ?

 

 

– Mon chien l’a attaquée et l’a tuée .

 

 

– Et qui est dans le deuxième

corbillard ???

 

 

– Ma belle mère !!!  Elle a essayé

d ‘ aider ma femme et le chien 

s’est retourné et l ‘ a également

tuée .

 

Entre les deux hommes , s’installe

un moment de silence poignant…..

 

 

 

– Je pourrais vous emprunter

votre chien ?

 

 

 

Un regard, un silence ; puis :

 

– Mettez vous dans la file !!! …

 

 

 

LE PUNK ET LE VIEUX ……

 

Le punk et le vieux :

 

 

Un vieux assis à une terrasse

regarde fixement un punk

avec une crête rouge.

 

 Le punk énervé lui dit :

 

– Alors le vieux , tu n ‘ as

jamais fait un truc un peu

fou dans ta vie ???

 

 

 Le vieux répond :

 

– Si , un jour j ‘ ai tellement

picolé qu ‘ après j ‘ ai fais

l ’ amour à une poule et

là je suis en train de me

demander si tu ne serais

pas mon fils !!!

 

L’ IMPRÉVISIBLE

 L’IMPRÉVISIBLE :

 

 

 

Penchés sur une grande Carte

d’ état – major , des officiers du

Pentagone étudiaient la situa –

tion dans le Moyen – Orient et

en faisaient le commentaire …

…. critique .

 

En guise de conclusion , l ’ un

d ’ eux hocha la tête et déclara :

 

– La seule chose prévisible dans

ces Pays , c’ est que les événements

imprévisibles s’ y produisent avec

une régularité prévisible !!!

 

UN CHIEN A BESOIN D ‘ EXERCICE , MAIS IL EST INTERDIT………………………

Un Chien a besoin d’exercice, mais

il est interdit de circuler à Bicyclette

en tenant un Chien en laisse, même

si c’est la seule façon de lui procurer

l’occasion de courir de manière …..

intensive !!!

 

                          

AU COMMISSARIAT DE SON QUARTIER , UN HOMME DÉCLARE QU ‘ ON LUI A VOLÉ SA…………………….

 

           

 

 Au Commissariat de son quar-

tier, un Homme déclare qu’on

lui a volé sa Voiture à laquelle

il était très attaché : une 404

Peugeot datant de 1962 .

 

 

Le soir même, un Policier l’ap-

pelle à son domicile :

 

 

– Ca y est !!!

 

Nous avons retrouvé votre vielle

404, garée à environ 500 mètres

de l’endroit où elle avait été dérobée.

 

Le Voleur avait laissé cette note sur

le tableau de bord :

 

 » Je préfère encore prendre le Bus !!!  »