Archive for décembre 2011

– UN FRANCAIS DEMANDE À UN BELGE : – QUELLE EST……………………….

Un Français demande à un Belge :

– Quelle est la différence entre un

Belge et un miroir ???

– Je ne sais pas, répond le Belge.

– Le miroir, il réfléchit !!!

Et tu connais la différence entre

un Français et un miroir ??? Lance

alors le Belge.

– Euh, non, dit le Français.

– Le Miroir, ….il est Poli !!!

MIROIR.blanche-neige.jpg

– TOSCANINI , FAISANT REPETER UN OPERA , NE CESSAIT…………………………..

Toscanini, faisant répéter un

Opéra, ne cessait d’interrompre

la soprano et de l’obliger à ……

reprendre chaque passage.

– Maître!!! S’exclama-t-elle, je

ne suis pas une élève. Je suis

une artiste professionnelle.

– N’ayez crainte, Madame, dit

le grand homme.

Je ne trahirai pas votre secret !!!

– DEVINETTE …………………… COMMENT RECONNAIT T ‘ ON………………………………………

Comment reconnaît t’-on un fou

dans un magasin de chaussure ???

???

???

???

???

???

???

???

???

???

???

C’est le seul qui essaie

Les boites !!!

– DEVINETTE …… : MONSIEUR ET MADAME DELUNE ONT……………………..

Monsieur et Madame Delune

ont une Fille,

 

comment s’appelle-t-elle ???

???

???

???

???

???

???

???

???

???

???

Claire !!!

(Claire Delune)

claire delune 1.jpg

– JE NE COMPREND PAS , DIT UN HOMME QUI À RESSEMELER À UN…………………….

– Je ne comprends pas, dit un

Homme qui a donné une paire

de chaussures à ressemeler à un

Cordonnier : je vous explique

que je m’appelle Stroguyskwi-

czinski et je vous vois écrire,

sur le talon du ticket que vous

allez me remettre : PBAL.

– Ca, explique le Cordonnier,

c’est un truc pour retrouver …

plus facilement vos Chaussures,

quand vous viendrez les récup-

érer : PBAL signifie, pour moi,

« Petit Bonhomme À Lunette » !!!

– AU MOMENT D ‘ ÊTRE ANESTHESIE , LE MALADE SE RETOURNE VERS LE………………………

Au moment d’être anesthésié, le

Malade se tourne vers le Chirur-

gien et lui dit :

– Vous me donnez un aller ou un

Aller-Retour ???

SALLE D OP.jpg

– LU SUR LA VITRINE DE CE BRIC- À – BRAC DE………………………

Lu sur la vitrine de ce bric-à-brac

de la rue Haute :

– Si vous ne savez pas ce que vous 

désirez, entrez, nous l’avons !!!